A Gwangju, dans le sud-ouest du pays, voila la magnifique oeuvre d'art à laquelle nous avons eu droit cet été.
Un lotus au pays des lotus, même gigantesque, je vous avais habitué à plus d'originalité, hein ?

Jeollanam do trip 205
Sauf que ce lotus-la, symbole de paix a été placé sur le lieu exact du plus important massacre de civils par les forces armées du pays.
C'etait le 18 mai 1980, et la Corée du sud était alors encore étranglée par une terrible dictature.
Le peuple à bout avait osé  manifester (pacifiquement) sur cette place pour qu'on lui octroie enfin des libertés aussi élémentaires que le droit de se déplacer ou d'exprimer ses idées, en s'opposant au régime despotique et militaire de Chun Doo Hwan.
(Lequel devait être bien plus tard condamnéé à mort, puis finalement emprisonné à vie).

Le gouvernement refusa les négociations et les canons ouvrirent le feu sur la foule.
228 personnes furent officiellement déclarées mortes des suites de leurs blessures, mais on sait a présent que le gouvernement de l'époque a caché un nombre bien plus important de morts. Il n'a jamais été possible de les comptabiliser.

4141 personnes furent blessées.
3000 personnes furent arrêtées et pour la plupart torturées.
Une importante proportion de personnes âgées et d'enfants étaient dans le lot des victimes.

Depuis lors, les gouvernements qui se sont succédés ne se sont jamais remis de cette barbarie décidée en haut lieu.
Et aujourd'hui encore la honte ne s'est pas effacée.

On célèbre la victoire du peuple a Gwangju en différents lieux qui se visitent et sont tous gratuits d'acces :

- Le cimetière des victimes du massacre :
Avec son petit Musée avec un film très émouvant sur les évènements et un mémorial avec les portraits de toutes les personnes qui périrent.

-Le parc mémorial du 18 mai :
Avec des sculptures représentant les faits, et notamment une bouleversante mère et son enfant mort.

Ce lotus mouvant qui s'agite (grâce at de puissantes souffleries) symbolise la démocratie.
Et la victoire du peuple sur ses oppresseurs puisque ce sombre évènement a lancé le processus démocratique qui devait voir le jour 14 ans après, en 1994.  
Le rouge sang des pétales rappelle le bain de sang que le pays a du subir afin d'y parvenir.

La similitude avec les massacres de Tian'anmen est évidente.
Cependant les conséquences des deux évènements furent bien différentes...

Fascinée devant cette émouvant hommage, je me suis surprise à espérer qu'une fleur géante comme celle-ci fleurirait un jour sur la place pékinoise.