Bouteille à la mer de Corée du sud et autres " Corée-âneries "...

26 janvier 2022

Retour chez les Gaulois


Et oui....
ça devait bien arriver un jour.

Me voilà revenue depuis bien des lunes déjà, dans mon pays d'origine.
Sous une autre latitude et à des années lumières des banshan, des halabong, du nokcha et de la légendaire gentillesse des gens de là-bas.
Un petit bout (et parfois un très grand selon les moments) y est resté. Incapable de franchir la douanne avec mes valises...

Je ne m'étendrai pas sur la raison de ce brusque changement de cap.
A l'origine de ma boussolle devenue un peu folle, voir complètement déjantée, évidemment de gros boulversements.
Une urgence et une de ces bourasques que la vie sait si bien nous distiller au cours de l'existence, toujours au moment où on s'y attend le moins.

Forçément ce fut douloureux. Et même pire que ça.
12 ans de vie constellés de joies, de découvertes, de voyages et de rencontres tout juste extraordinaires, ça ne s'effaçe pas d'un coup de cuillère à pot.

 

Corée mon amour tu me reverras. Et plutot deux fois qu'une.

 

En attendant Tatie Barbara reprend du service.
La bouteille, qui en à plein les pattes de jouer les belles endormies se remet donc à frétiller.
Et c'est rien de le dire mes petits amis.
Et elle se rejouit déja de répondre de nouveau aux demandes de questions et infos variées.

Qu'on se le dise !

Posté par Sunhae à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 juin 2019

La photo qui tue numéro 30

 

Je déclare très officiellement cette paire de pompes les pompes les plus moches de la création.

20190616_182553

 Et si vous trouvez plus vilain promis je vous offre votre poids en soju ! (alcool traditionnel coréen).

 

Posté par Sunhae à 08:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

La gentille Madame Lee

 

Vous en connaissez beaucoup vous des propriétaires qui mettent à disposition de leurs locataires un petit dej une fois par semaine dans leur escalier ???

(Notez kes petits coeurs je vous prie)

20190620_082033

Cette semaine c'était yaourt et bananes, La semaine dernière c'était génoise au thé vert et jus de fruit...
Qui lance l'idée en France ? 

20190620_082037

Une vraie maman cette Madame Lee. Elle pense même à mettre des chaussettes à son présentoir pour qu'il ne fasse pas de bruits et ne raye pas le sol !

20190620_082042

Pour fidéliser ses locataires c'est qu'elle en connaît un rayon Madame Lee.
Des petits légumes du potager offerts  à son  mari qu'elle nous envoie illico et ventre à terre pour changer une ampoule ou un siphon à point d'heure,
jusqu'au cadeau qu'on reçoit pour Chuseok (fête familiale très populaire en Corée), c'est la meilleure.

Madame Lee c'est ma propriétaire à moi. Et c'est certain, on pourrait lui décerner la médaille des propriétaires qu'on ne voudrait jamais quitter.

Vive Madame Lee et son mari !

Posté par Sunhae à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2019

Le temps des cerisiers...

Chaque année ça recommence.
Et oui C'est beau.

20190407_113333

Très beau.

20190407_160950

Somptueusement beau.

20190407_221705

Infiniment beau

20190407_160846

Tellement beau...

20190407_161241

 

Et comme au Japon on se prend tous à rêver...

C'est le temps de " bot kot " ( de la floraison des cerisiers d'ornement).

Ces arbres-là ne produisent que des cerises maigrichonnes qui restent vertes. Mais on ne leur en veut pas.

On songe alors au grand renouveau.

À  cette envie de vivre qui courre dans nos veines.

À  l'éternelle jeunesse.

20190407_122355

Posté par Sunhae à 02:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2019

Quid de la barbaque en Corée, (et les "vegan" ne sont pas mes amis).

 

La viande c'est cher.
Qu'on habite Paris ou Tombouctou c'est ainsi, c'est pas donné.

(Quoique je me suis laissée dire que dans certains coins de Mongolie, terre d'élevage par excellence, un kilo de Yak ça pouvait coûter bien moins cher qu'un kilo de pommes. Apparemment les arbres fruitiers apprécient peu les terrains gelés 8 mois de l'année !.
Enfin vous en conviendrez si on doit tous allez faire nos courses à Ulan Bator pour remplir le congélo on est pas rendu.)

Question coût de l'animal à béqueter la Corée ne déroge pas à cette triste règle...en pire !
Parce qu'ci c'est souvent pire que cher. C'est inabordable.

google image viande coreenne에 대한 이미지 검색결과

Le prix varie essentiellement autour de 2 critères :

- Teneur en lipides (plus ya de gras, pardon plus c'est persillé comme disent les connaisseurs, plus ça douille).

- Si le bestiau a été élevé ou pas en Corée. La meilleur viande pour les coréens c'est la leur, celle de l'étranger ne lui arrive pas à la cheville.

Bon pour le côté grassouille, ils ont pas tort. N'importe quel nutritionniste vous dira que c'est la molécule de gras qui véhicule le goût sur nos papilles.
Une viande sans gras du tout, c'est plein de sang qui se barre à la cuisson et c'est tout sec sous les ratiches. Pas glop.
Mais en Corée on élève le standard à beaucoup, beaucoup de gras (comme pour le boeuf de Kobe). C'est comme ça qu'on l'aime.
La viande coréenne est donc beaucoup plus grasse et par conséquent beaucoup plus chere que l'importée.

Autre raison du prix délirant, on paye les doses d'antibiotiques. Beaucoup d'antibiotiques...
Explication : ce pays possède peut de surfaces pour l'élevage. Pas assez de champs ni d'espace tout court.
Alors l'élevage se fait presque toujours en quasi batterie ouu la promiscuité des bestiaux est source permanente de transmission de maladies.
Pour y remédier, on triple les doses d'antibios qu'on leur administre par rapport aux cheptels australiens ou nouveaux-zelandais.

La preuve en image : 30 euros les 300 grs de boeuf...

20180927_094753

Ajoutons qu'ici vous pouvez bien faire pipi par terre et vous rouler 3 fois dedans devant le syndicat des bouchers, vous ne trouverez pas de lapin (les coréens sont traumatisés quand ils apprennent que ça se mange en occident !), de la dinde, de l'agneau, du mouton, des cailles, du chapon, de l'oie de la pintade, du sanglier et autres originalités du genre.
Non non non.
Au menu on a ici boeuf, porc, poulet, canard. Point final.
Et pourquoi ça ? Et bien parce que la Corée est très protectionniste. Elle ne vend que ce qu'elle peut fournir elle-même à ses consommateurs.
Introduire les cuisses de grenouilles en Corée c'est risquer de voir décliner les ventes de la production nationale des seules 4 viandes présentes ! On ne sait jamais si la ménagère avait le coup de foudre et qu'elle se mette à en manger 3 fois par jour avec son kimchi ???

google image viande coreenne에 대한 이미지 검색결과

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du coup, la viande sans gras (onglet de boeuf, rumsteck, filet mignon de porc) ne vaut pas un clou sur l'étiquette locale.

Et ça tombe drôlement bien pour les expats qui limite la casse en achetant ces morceaux pourtant de choix, à prix cassés.
Le voila le big lot de consolation.

Là je vous vois venir, tous végétariens alors ?
Dieu nous en garde. Le concept végétarien (et vegan encore plus) est un concept aussi dangereux qu'absurde.
Et voici pourquoi :

1. L'homme doit manger de tout car il a besoin de tout.
Sans compensation par des protéines végétales, oeuf et poisson, le sans viande est un danger pour notre santé. Sans protéines nous perdons nos muscles et notre système immunitaire en prend un sacre coup derrière les oreilles.

2. Si on arrête de manger les animaux, on en fait quoi ?
Notre planète n'aurait tout simplement pas l'espace nécessaire pour les faire vivre tous ces gentils rescapés.
Et je doute que beaucoup d'activistes vegan accepte d'adopter une vache chez eux... 
De plus on aurait pas assez de ressources en aliments et en eau pour les nourrir. Les pauvres bêtes crèveraient de faim et de soif, tout simplement.
On aurait plus qu'à les abattre pour abréger leurs souffrances,..
Pour une philosophie qui visent à protéger les animaux, merci !

3. La planète ne possède pas suffisamment de terres cultivables pour nourrir tous les humains qui devraient se nourrir exclusivement de produits végétaux.

CQFD : C'est un non sens absolu ! Une cata pour l'homme, les animaux et l'environnement à la fois.

20180701_130824

A mon humble avis, ils vaudrait bien mieux que les excités de l'anti-viande utilisent leur énergie (tant qu'ils en ont encore les pauvres !) at faire pression sur nos éleveurs industriels pour assurer des conditions de vie et d'abbattage digne de ce nom car au regard des atrocités actuelles oui on doit tous agir.
Perso ici j'ai opté depuis longtemps pour la viande estampillée " Well being animal fare ", qui garantit que les animaux n'ont pas été maltraités, Abattage inclus.

Enfin, parce que la Bouteille se veut coréenne jusqu'au fond de la culotte et qu'un peu de légèreté ca fera pas tourner le bourguigon, une petite spécificité 100 % d'ici...

On peut goûter la viande avant de l'acheter au supermarché coréen !!! Oui.
Dégustations offertes surtout les samedis et dimanches.
Sympa non ?

Au supermarché du coin, au rayon boucherie.

20181110_141805

Bon allez je vous laisse, j'ai ma daube à faire mariner moi !

 

Posté par Sunhae à 09:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]


02 novembre 2018

La photo qui tue numéro 29 !

 

Laissez tomber le lingot, investissez plutôt dans le haricot ! (en Asie).
2 euros les 8 haricots verts à mon supermarché,,,

 

20180928_105816

Posté par Sunhae à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2018

La photo qui tue numero 28

 

Ils nous auront tout fait !

Les basquets-talons, la nouvelle tendance...entre nous c'est d'un moche !

20180817_123559

Posté par Sunhae à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2018

Mes pommes valent de l'or ! (mes abricots aussi)

 

Allez savoir pourquoi, mais en Corée du sud comme au Japon, faire son plein hebdomadaire de vitamines fraîches, ça peut coûter un brin plus cher qu'un Macdo, qui déjà n'est pas donné au passage.

7.50 euros pour 400 grs de cerises à ma superette (de campagne). Mais de qui se moque-t-on ?

20180518_092806


Parce que le Macdo, le KFC et autres immondices alimentaires du genre il n'en est pas question, possèdant un minimum de respect pour mon tube digestif, moi il me faut ma dose de tomates, de carottes, de brocolis, d'aubergines et de courgettes, voir soyons fous, de navets.

Et tant qu'on y est, ma dose aussi de pommes, de fraises, de poires, de mandarines, de bananes, de pêches et d'abricots de saison.
Et c'est la que ça se gâte.

Avis aux amateurs, chez les nippons 1 partout balle au centre, le coffret c'est 20 à 50 euros. Le même prix en Corée.
Ça fait cher la confiture !

Image result for fruit japan expensive

(Source : www.mushero.com)

Pour les légumes, ça passe encore, à condition de ne pas acheter des produits qui ont fait 6 fois la planète sur les genoux avant d'arriver chez mon primeur, je peux tout a fait escompter une ratatouille bi-hebdomadaire sans me mettre à découvert.
Et même ! de manger des légumes frais à tous les repas parce que j'aime ça. Oui.
D'ailleurs les plats préparés (beurk) et les conserves étant encore assez peu répandus ici, pour se mitonner du comestible pas le choix à part du frais. Et en avant l'epluche-légume, le presse-purée et la corvée de patates.
Question bonheur, pour moi une journée de voyage n'a d'égal qu'une journée passée aux fourneaux, c'est dire. Donc ya pas mort d'homme pour la passionnée de la casserole que je suis. 

Le big problème, c'est les fruits qui sont (ben oui tout fout le camps ma brave dame...) plus cher, j'ai bien dit toujours plus cher au supermarché !

Même sans viser très haut, c'est à dire que je ne parle pas d'une épargne annuelle qui permettrait, ah joie suprême en Corée, d'être en mesure de s'acheter une livre de cerises (importées de Californie) ou 3 mangues des Philippines pour Noël, ici les fruits c'est cher.

7 euros la livre d'abricots riquiquis dans mon village...

20180511_100343

La seule valeur alimentaire côtée en bourse est aujourd'hui le parmesan, mais en Corée oui mon ami on pourrait bien tous investir dans le coulis de fruits rouges et la cagette de brugnons tellement ça coûte.

Alors quoi, pour éviter la ruine il faudrait se contenter de pêches au sirop en boite (merci j'ai déjà donné au Japon !), avec de temps en temps la variante ananas en boite (si c'est pas une misère) pour ne pas finir complètement carencés en vitamines A, C, D, B5, B6 et B9 ?

Que nenni.

Au Japon qui a quand même la palme, là c'est du gratiné, 24 fraises, 55 euros !!!

Image result for fruit japan expensive

(Source : Buzzfeed)

Et à 249 euros les 2 melons, vaut mieux bouffer les peaux avec !

Image result for fruit japan expensive

(Source : Sophie's Japan blog)

Pour toi voyageur de passage qui entrevoit déjà la disette fruitière parce que je le sais, tu as failli avoir une attaque au convenient store du coin. Exactement là où tu as aperçu le prix délirant de quelques pauvres fruitos rabougris sous cellophane.

Oui pour toi seul , voici le mode d'emploi, le graal, le tuyau qui va te sauver la vie.
(Et on dira que je me décarcasse pas...)

Fuis le supermarché ! Le supermarché c'est formidable à bien des égards en Corée, à commencer pour grignoter des tas de trucs rigolos et exotiques aux multiples stands de dégustations gratuites (pour ça je recommande vivement le samedi après-midi).
Mais pour ton kilo de pomme, c'est la calamité ! De quoi devoir écourter ton séjour si tu y prenais goût (notre ambassade ne fait plus de prêts aux ressortissants en difficulté).

4.50 euros L'UNIQUE grappe de raisin au supermarché du coin chez moi.
Je vous laisse imaginer le prix du pinard si on en faisait avec.

20180511_100349


Donc au marchee tu iras. Des marchees il y en a partout (bien plus encore qu'en France, oui Madame). Et le mieux c'est que c'est ouvert tous les jours et toute la journée. Choix local et plaisir combinés de faire la risette aux mamies vendeuses qui ne manqueront pas de vous les rendre, les risettes, en même temps que la monnaie.

Enfin, et c'est la que tu vas réaliser que tu ne t'es pas tapé une page de ma prose pour des prunes, il y a le camion !!!
Direct du producteur, c'est l'estafette de Tonton Kim l'agriculteur, qui te garantit les meilleurs deals.
Et des Tonton Kim, il y en a beaucoup. Approximativement dans chaque rue marchande des grandes villes et même dans toutes les pomances de trifouillis-les-dong (vlllages coréens).
Facile à repérer le camion magique, car il est le seul à être doté d'un haut-parleur qui débite à tue-tête les prix et les promos spéciales dans la rue.
Tu peux vraiment pas le rater à moins d'être sourdingo complet.

Les tontons Kim sont sympas. Ils ont encore de la terre sous les ongles. On peut leur faire confiance.

3/4 fois moins cher qu'au supermarket.


 

Alors merci qui ???

 

 

Posté par Sunhae à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2018

Le papier qui dure 1000 ans...

 

Il était donc une fois le papier qui durait 1000 ans. Et c'est pas une blague.

Voila ce qu'on dit en Corée car on sait compter : " La soie dure 100 ans et le papier 1000".
Tout à fait exact mais à condition que ce soit du papier hanji ! C'est à dire le papier traditionnel coréen fait à base de bois de mûrier (celui des vers à soie, pas celui dont on béquete les fruits).

20180225_130657


Et laissez moi vous dire que si le résultat se pose là, c'est pas une mince affaire à fabriquer...Il fallait être courageux comme un coréen pour se l'inventer celui-là de papier à l'épreuve du temps.

20180225_131635

Je ne vais pas vous déballer tout le process, ça bous donnerez mal à la tête et vous iriez tous voir ailleurs si j'y suis sur le net en quittant (misère !) ma chère bouteille faite avec amour.

20180225_131107

Non je ne suis pas cruelle à ce point alors retenons l'essentiel.

1. On gambade dans la campagne pour trouver des mûriers à soie, et on s'ammuse bien parce que c'est un brin moins courant que les pâquerettes le mûrier à soie.

2.On coupe les branchettes (qui piquent !) en tronçons de 20 cms. On les sèche puis on les fait tremper dans l'eau pendant 10 heures.

20180225_131139

3. Des tiges de haricots ou de sarrasin sont brûlées. On en recueille les cendres puis on les ajoute aux branchettes de mûrier, et on fait bouillir le tout pendant 5 heures.

4. On enlève (à la main !) toutes les impuretés de la préparation, poussière etc...

5. On égoutte la ragougnasse de papier, puis on la met sous presse sous une énorme pierre plate pendant une heure pour drainer l'eau.

20180225_135952

6. On ajoute du mucus d'hibiscus (simple non ?), on touille... longtemps avec un gros bâton. Et ça c'est su sport car la préparation est très épaisse. Pour avoir une idée : imaginez vous en train de faire un aligot en 10 fois plus fatiguant.

7.On étale la préparation sur des tapis de bambou, on écrase la pâte en forme de feuille de papier puis on recommence le process de la presse avec la pierre plate jusqu'à temps que l'eau se soit complètement écoulée du papier. Ce qui (of course) dure un certain temps.

8. On sèche en plein air en recommençant à presser le papier sous la pierre plate et à ce stade, on commence vraiment à en avoir plein les pattes mais ça tombe bien parce que c'est fini.

20180225_135546

Cool non ? Bon quelque chose me dit qu'avec ça peu de voyageurs auront envie de participer à un stage de hanji en Corée.
Et ils auraient bien tort. C'est évidemment un peu simplifié maintenant et en général très sympa à réaliser.

Dans ce papier d'exception on peut ajouter des couleurs naturelles, des fibres et des feuilles végétales. Le résultat est vraiment fantastique. Et imaginez un peu votre fierté en ramenant à la maison le joli papier que vos mimines auront eu la joie de concocter !

Allez, montrons aux coréens que nous aussi on peut être des courageux.

Le meilleur endroit pour le découvrir et éventuellement en acheter :
Son lieu de fabrication originel, à Wonju, province du Ganwondo.
" Hanji theme park "
Entrée gratuite. Ouvert tous les jours sauf lundi de 9h à 18 h

Posté par Sunhae à 04:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2018

La photo qui tue numero 27

 

Un peu de douceur dans ce monde de brutes.

20180301_144856

Barbapapa en coréen c'est plus fort que moi, je craque !

Posté par Sunhae à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]